Crash à Wagram

Après de folles fêtes de noël en famille à Paris, j’ai trois jours à tuer en attendant le réveillon du nouvel an que je passe à Paris également.
Je décide donc d’aller gamble en cercle pour exorciser mes piteuses performances précédentes au ClichyMontmartre et au Gaillon. Je me dirige donc au Wagram, seul cercle ou ( selon les geek de club poker) on offre la cotisation de manière officieuse.
Je ne vous dirait pas si c’est vrai mais je suis entré. Malgré les toutes nouvelles fringues que Gros papa m’a altruistement offert au 25 décembre, j’ai quand même l’impression de passer pour un bouseux provincial en m’asseyant à une table en 2/2.
Comme à chaque nouveau lieu ou partie que je découvre, j’aime attendre un peu avant de me jeter dans l’arène. Aidé par des T3, des 92 et autres mains trash, je ne joue pas les trois premiers tours et j’observe.
Différent de mon Cabourg natal, ici, ça ne foufougamble pas vraiment. Beaucoup de pot limpés, des relances généralement à 16 ou plus avec des premiums (QQ+, AQ+). Et pas vraiment de pigeons bien dodus. Je repère deux ou trois leaks quand même chez certains joueurs. (notamment un, le plus actif, qui est armé d’un flingue à un coup et ne CB pas sur la turn si il est payé au flop, à moins d’un très fort jeu).
Viens mon premier coup :
Après quatre limps en early et middle, je call au bouton avec 4h5hCheck des deux blinds.
Le flop : 4c5d7c
La SB ouvre à 10 (sur 14) et est payé par 3 joueurs. Avec mes deux bottoms paires, je me retrouve dans une situation typiquement désagréable. Ne sachant pas vraiment si j’ai la meilleure main (quand la SB ouvre devant 6 joueurs sur un flop très drawy, c’est généralement signe de force) et le call des trois joueurs indiquent que tout les tirages sont de sortie. Faire une bonne grosse surelance me parait très optimiste. Payer me semble un peu stupide parce que n’importe quelle carte va potentiellement me battre si j’ai la main gagnante et je ne sais même pas si un 4 ou un 5 me donnerait la main gagnante. Je me fold donc dessus.
Bien m’en a pris puisque une Qc plus loin, les tapis s’envolent et la SB montre 6c8c (main qui me battait au flop) contre Kc9c.
Personne ne parle à table, un peu d’énervement entre deux joueurs sur un coup bizarre, mais rien de franchement marrant.
C’est moi qui amènerait bien innocemment une ambiance plus chaleureuse à table sur le deuxième coup.
Je suis de BB et ouvre 7h4s sur un pot limpé 4fois. Check.
Flop : Qh7d4c
J’opte pour un sneaky checkraise mais tout le monde m’a percé à jour et check around.
Turn : un inoffensif 3c
J’ouvre au pot (10) et je suis payé par le bouton.
River : Kh
Je check induce bluff tirage flush raté et le bouton ouvre à 18 que je call.
Il me demande : « tu as la Q ? »
Je réponds sans le regarder, la tête baissée : « Deux paires » et je prend le pot.
Il montre un 7c bien curieux. Qu’était cette mise sur la river ? Un bluff ? Un value ? Je note l’anomalie. Et puis je me rends compte de l’attitude assez peu agréable dans ma réponse.
Je me tourne vers lui et m’excuse en souriant.
Ce petit geste de sympathie va délier toutes les langues et deux personnes vont immédiatement me raconter leurs bads beats de la veille et la table continuera une discussion permanente. Je replonge dans mon silence et mon observation.
Encore deux tours de table sans jouer et une pointe de frustration se fait sentir. Je commence à regarder mes cartes avant que la parole me vienne. Mauvais signe. Et viens ce coup insensé. Le mec avec le flingue à un coup raise UTG +2 à 16. Tout le monde fold jusqu’à mon bouton. J’ouvre KhQh. Un peu de frustration, la meilleure main jusqu’à maintenant, et la position me font payer. Les deux blinds fold.
Flop : Jh9c3s
Mon cowboy tire son CB à 24.
J’ai maintenant deux options. Un bon raise à 70 qui devrait faire folder les AK et AQ et me permettre de fold aisément en cas de surrelance. Ou le sneaky float avec mes deux overs, mon tirage quinte ventral et mon tirage flush backdoor et l’intention de voler au turn si il check (avec de grandes chances de réussite avec mon read et mon image). Je choisis donc la deuxième et avance les 24. Le croupier m’indique que la mise était de 34. Bon. Cette main commence à me plaire.
(on me dit qu’il y avait la troisième option de fold, c’est intéressant, il faudra que j’essaie un jour)
Turn horrible : As
Mon cowboy prend des jetons (je le vois clairement sur un AK ou AQ) puis se ravise et check.
Bon. Il est clair pour moi qu’il faut check et espérer un hypothétique T sur la river. J’ouvre donc à 45
(WTF ?????) Et mon cowboy insta shove à 106. Voilà ! Magnifique ! Je viens de perdre 94 euros sur ce coup débile. Je vais donc fold en me maudissant. Ma main avance les derniers 61 euros. (Mais c’est pas possible d’être aussi con !!!!) IL ouvre un évident AcKc
Le T miraculeux ne vient pas et je perds les 155 euros les plus stupides de ma pauvre carrière de joueur.
Immédiatement les questions affluent. Pourquoi ? Comment ? Qu’est ce que c’est que ce pétage de plomb total ??? Que fais-je avec mes 40 euros restants ? Je pars ? (option sage) Je recave ?(option optimiste) Je joue avec mes 40 euros ? (option stupide). J’en suis encore à réfléchir à toutes ces questions quand UTG raise à 8, payé 4 fois et j’ouvre Qc9c. Même pas besoin d’être en tilt pour mettre les 6 euros dans ce pot de 34 euros.
Le flop : Tc9h8c
Deuxième paire, tirage quinte ventrale, et tirage flush troisième. Comme dirait Gus Hansen : « a little bit of this, a little bit of that ».
La SB envoie son tapis à 50. La décision est pas trop difficile. Tapis à 32. UTG envoie tapis à 60. Et le bouton call !!!!! Waw. De quoi revenir dans la partie. SB ouvre 7h5h, l’UTG AsJd et le bouton JsTh
Croyez le ou non mais le poker odds calculator indique que j’ai 47,68% de chances de quadrupler !!! Un coin flip…
…Qui ne passe pas.
Je dis au revoir poliment. Je prends mon sac et je me crache dessus intérieurement. Je suis tellement perturbé par la façon dont j’ai joué mon KQ que je me suis planté de ligne de métro et que je m’en suis rendu compte 10 stations plus tard. Je hais Paris.

Publié dans : CR CG live |le 27 décembre, 2010 |1 Commentaire »

Vous pouvez laisser une réponse.

1 Commentaire Commenter.

  1. le 29 décembre, 2011 à 13:49 Ramakar écrit:

    Epic soirée !

Laisser un commentaire

arobaseturf |
Beyblade3 |
Battle PC |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | minnesota de la renaissance
| S-T-U--Z
| Gagner un iPhone 5